Maquettes Ferrari 1/18ème



COLLECTION RAISONNÉE
 page1 : 1992 à 2007



À la différence de la collection 1950-1990 celle de la période 1992-2019 n'a pas été constituée de façon récente avec des modèles produits pour beaucoup au cours des dernières années en choisissant des modèles emblématiques. En fait après avoir collectionné des F1 Ferrari en maquettes à monter au 1/24 j'ai eu des obligations professionnelles qui ne m'en donnaient plus le temps de les construire, et à partir de 1995 j'ai repris la collection en achetant presque chaque année les modèles métal 1/18 qui commençaient à devenir populaires à cette époque, d'abord des Minichamps puis des Mattel Hotweels quand ce constructeur a acquis une licence exclusive Ferrari. Quand Mattel a perdu cette licence au profit de BBurago à partir de 2015 c'est cette marque qui a été privilégiée. Aucun des modèles présentés ici n'a de moteur apparent, il ne semblait pas utile d'acheter plus cher des Looksmart ou BBR. Reste que pour être subjectif ces modèles me semblent moins séduisants que ceux de la période 1950-1990 et cela ne fait que s'accentuer depuis la normalisation des types de moteur et leur "gel" avec l'introduction des V6 hybrides en 2014 et de la multiplication des ailettes et appendices aérodynamiques disgracieux. Ainsi on ne comptait plus que quatre motoristes en 2019 alors que dans les glorieuses années des F1 diversifiées et inventives on pouvait en recenser une dizaine chaque saison.   JMS


Pour me contacter : jean-marie.sepulchre@orange.fr

Note relative aux fiches techniques/
Selon les sources certaines données changent notamment en ce qui concerne la puissance qui sur certains sites semble exprimée en kw mais surtout sur le poids, selon qu'il est annoncé sans le pilote mais avec eau et huile (e/h) ou avec le pilote (pilote). Quand la donnée est manquante ou semble illogique elle est indiquée (?), si elle n'est qu'estimée elle figure en italiques.






Ferrari F92 A/T - 1992/ F93 A - 1993 : Oublier Barnard...

Après la saison calamiteuse 1991 qui n'a vu aucune victoire pour le modèle 643, une équipe d'ingénieurs dirigées les français Jean-Claude Migeot et  Jean-Jacques His met au point le concept révolutionnaire du fonds plat à double étage, la voiture en impose avec ses prises d'air du style avion de chasse. La saison voit des évolution sur la voiture avec l'adoption d'une boîte transversale qui dégrade son équilibre tandis que le moteur est victime de remontées d'huile, bref une saison sans victoire à nouveau. En 1993 le concept du double fond est interdit, la voiture se banalise mais le succès n'est pas pour autant au rendez vous.
 



FICHE TECHNIQUE : (modèle 92 T)

Moteur :  atmosphérique       Type : 12 cylindres en V à 65°     Alésage/course : (?)    Cylindrée :  3497 cm3   
Puissance : 720 ch à 13800 tm    
Boîte de vitesse : 7 rapports
Longueur : 435 cm Largeur : 213,5 cm Empattement : 292 cm   Voies AV/AR : 181 cm/178 cm 
Poids (e/h) : 505 kg Poids/puissance : 0,72 kg/ch




Les F92/93 sont des voitures dont le palmarès est tellement nul que ne les ayant pas achetées à l'époque où je collectionnais toujours des maquettes plastique au 1/24 je n'ai pas été tenté de mettre plus de 200 € dans une récente GP Replica, ni de rechercher la 93A Minichamps. Peut-être que si je trouve un moyen de "pousser les murs" dans mes vitrines je serai tenté un jour par le look très particulier des F92 !




Je n'ai pas (encore?) commandé la F92A GP Replicas quant à la F93A Minichamps elle n'a pas plus de palmarès mais sa ligne est plus banale





Ferrari 412 T - 1994 / 412 T 2 - 1995 : Retour de Barnard

En 1994 tous les systèmes électroniques d'aide à la conduite sont frappés d'interdiction, de même que les suspensions actives qui ont fait le bonheur de Williams Renault au cours des saisons précédentes, Ferrari fait à nouveau appel à John Barnard, qui intervient alors comme consultant extérieur, pour le conception de la 412 T. La réussite sourit à nouveau timidement en 1994 avec une victoire de Berger au GP d'Allemagne et une troisième place pour l'autrichien au championnat. En 1995 la 412 T2 en est la forme aboutie après plusieurs modifications de carrosserie sur les mêmes bases techniques, et une réduction de la cylindrée à 3000 cm3 selon de nouvelles prescriptions réglementaires. Ce nouveau V12 ne rugira finalement qu'une saison ! Jean Alesi pour sa cinquième saison chez Ferrari obtiendra son unique victoire en F1 au GP du Canada. Ferrari sera à nouveau troisième au championnat constructeur.  



FICHE TECHNIQUE : (modèle T2)

Moteur :  atmosphérique       Type : 12 cylindres en V à 75°     Alésage/course : (?)    Cylindrée :  2997 cm3   
Puissance : + de600 ch    
Boîte de vitesse : 6 rapports
Longueur : 438 cm Largeur : 199,5 cm Empattement : 291 cm   Voies AV/AR : 169 cm/160 cm 
Poids (e/h) : 525 kg Poids/puissance : 0,86 kg/ch (?)






Modèle Minichamps 1/18ème. Le n°1 correspond aux essais menés par Michael Schumacher en fin de saison  avec la 412 T 2.










Ferrari F310 - 1996 : Schumacher arrive

Ferrari "repart à zéro" avec un nouveau duo de pilote, l'irlandais Eddie Irvine et surtout le double champion du monde allemand Michael Schumacher qui vient de remporter les titres pilotes 1994 et 1995 sur Benetton,  il va emmener avec lui les têtes pendantes de l'équipe, les ingénieurs Roy Birne et Ross Brawn, qui vont concevoir ensuite les nouvelles générations de monoplaces de la marque, mais la F310 de la première saison du champion allemand, qui restera 11 ans chez Ferrari, est conçue comme la 412 T 2 par l'équipe de John Barnard, et pour des raisons de poids et d'encombrement un moteur V10 est adopté, à l'instar des Renault qui ont dominé les saisons précédentes en équipant Williams et Benetton. Ce nouveau moteur est donné pour 120 kg, contre 135 pour le V12. Pour cette première saison de l'ère Ferrari V10  Schumacher va remporter 3 courses et terminer 3ème du championnat. Ferrari est 2ème au championnat constructeurs.
 



FICHE TECHNIQUE :

Moteur :  atmosphérique       Type : 10 cylindres en V à 75°     Alésage/course : 90 x 47,1 mm     Cylindrée :  2998 cm3   
Puissance : 700 ch à 1600 tm    
Boîte de vitesse : 6 rapports
Longueur : 435,5 cm Largeur : 199,5 cm Empattement : 299 cm   Voies AV/AR : 169 cm/160 cm 
Poids (pilote) : 595 kg Poids/puissance : 0,85 kg/ch







Modèle Paul's Model Art 1/18ème












Ferrari F310B - 1997 : Saison au goût amer

Le nouveau tandem d'ingénieurs venus de chez  redessine la F310 dans un style beaucoup plus anguleux avec un nez relevé qui rappelle beaucoup...la Benetton Renault 1995 du 2ème titre de Schumacher. Avec 5 victoires le pilote allemand est en tête, pour un seul point, du championnat pilotes avant l'ultime course, mais à la fin du GP du Portugal alors qu'il est en tête Schumacher heurte la Williams de Jacques Villeneuve (le fils de Jacques Villeneuve, idole de la Scuderia au début des années '80) qui était en train de le doubler. Mauvaise manoeuvre causée par la surprise ou collision volontaire - si les deux voitures avaient abandonné Schumacher était champion, tout comme Senna en accrochant Prost au dernier GP de 1990 - toujours est-il que Schumacher abandonne et que Villeneuve termine au ralenti et est couronné champion du monde. La 2ème place de Schumacher est rayé du palmarès du championnat des pilotes, comme s'il n'avait pas disputé les courses, mais Ferrari est 2ème au classement constructeurs.




FICHE TECHNIQUE :

Moteur :  atmosphérique       Type : 10 cylindres en V à 75°     Alésage/course : 90 x 47,1 mm     Cylindrée :  2998 cm3       
Puissance : 740 ch à 17000 tm    
Boîte de vitesse : 7 rapports
Longueur : 435,8 cm Largeur : 199,5 cm Empattement : 293 cm   Voies AV/AR : 169 cm/160 cm 
Poids (pilote) : 600 kg Poids/puissance : 0,81 kg/ch








Modèle Paul's Model Art 1/18ème















Ferrari F300 - 1998 : Le succès approche


En 1998 est inauguré un nouveau moteur V10 construit avec un angle de 80° qui gagne une dizaine de kg par rapport à la version précédente mais la voiture garde la même silhouette générale que celle de l'année précédente bien  que sa ligne soit adoucie.  Cependant le règlement a changé, réduisant la largeur autorisée des monoplaces et rendant obligatoire les pneus rainurés, moins rapides que les slicks lisses qui étaient de sortie depuis les années '80. Schumacher décroche 6 victoires mais termine 2ème du championnat, comme en ...1997...s'il n'avait pas été disqualifié.



FICHE TECHNIQUE :

Moteur :  atmosphérique       Type : 10 cylindres en V à 80°     Alésage/course : (?)     Cylindrée :  2997 cm3   
Puissance : 750 ch à 17200 tm    
Boîte de vitesse : 7 rapports
Longueur : 434 cm Largeur : 180 cm Empattement : 300 cm   Voies AV/AR : 149 cm/140 cm 
Poids (pilote) : 600 kg Poids/puissance : 0,80 kg/ch







Modèle Paul's Model Art 1/18ème












Ferrari F399 - 1999 : Retard cause accident

La F399 (pourquoi F300 en 1998...et F399 en 1999 ?) marque une évolution dans son dessin avec des échappements sur le dessus des pontons et une ligne plus fluide que celle de la F300, et la saison commence bien car Irvine débute l'année par une victoire en Australie et Schumacher gagne 2 courses au printemps. Hélas il est accidenté au départ du GP de Grande Bretagne en juillet et immobilisé trois mois pour des fractures à la jambe, les espoirs reposent alors sur Irvine qui gagne encore 3 GP mais échoue à 2 points de Mika Hakkinen pour le titre lors de la dernière course : Schumacher termine 2ème sur les talons du pilote Finlandais, Irvine est 3ème mais à près d'un tour des premiers, si Schumacher avait réussi à doubler Hakkinen alors Irvine était champion, il s'en fallut de 5 secondes ! Et si Schumacher s'était arrêté au bord de la route 1 mn 30 pour attendre Irvine pour le laisser passer 2ème? Il y aurait eu égalité des points avec Hakkinen, mais ce dernier aurait été titré au nombre de victoires...Consolation, la marque conquiert son 9ème titre chez les constructeurs, le précédent datait de 1983. 
 



FICHE TECHNIQUE :

Moteur :  atmosphérique       Type : 10 cylindres en V à 80°     Alésage/course : (?)     Cylindrée :  2997 cm3   
Puissance : 790 ch à 16800 tm    
Boîte de vitesse : 7 rapports
Longueur : 441 cm Largeur : 180 cm Empattement : 300 cm   Voies AV/AR : 149 cm/140 cm  Poids (pilote) : 600 kg Poids/puissance : 0,76 kg/ch










Modèle Mattel Hot Wheels 1/18ème















Ferrari F1 - 2000 : Le temps de la revanche

Après son échec très traumatisant au championnat 1999 Eddie Irvine quitte Ferrari et est remplacé par l'espoir brésilien Rubens Barrichello. Par rapport au modèle 1999, la voiture est un peu moins anguleuse et le moteur est un  nouveau modèle à l'angle du V plus large, il est désormais à 90° comme la plupart des V8 depuis des lustres, et son poids est désormais très proche de 100 kg. Cette fois l'équipe va enfin réussir à accrocher le titre pilote après 21 ans de disette, Schumacher remporte 9 succès et son 3ème titre de champion tandis que son nouvel équipier réussit à gagner le GP d'Allemagne. Ferrari gagne à nouveau le titre constructeurs.



FICHE TECHNIQUE :

Moteur :  atmosphérique       Type : 10 cylindres en V à 90°     Alésage/course : 96 x 41,4 mm     Cylindrée :  2997 cm3   
Puissance : 815 ch à 17000 tm    
Boîte de vitesse : 7 rapports
Longueur : 435 cm Largeur : 180 cm Empattement : 309 cm   Voies AV/AR : 149 cm/141 cm 
Poids (pilote) : 600 kg Poids/puissance : 0,71 kg/ch






Modèle Mattel Hot Wheels 1/18ème








Ferrari F2001 - 2001: Coup double...

Par rapport au modèle qui a permis à Schumacher et à Ferrari de renouer avec les titres mondiaux, la version 2001 reçoit des modifications aérodynamiques et le moteur est allégé (94 kg). Schumacher aligne 9 victoires et est à nouveau champion avec presque le double des points empochés par son outsider, mais son coéquipier n'a réussi à décrocher que des places d'honneur. 



FICHE TECHNIQUE :

Moteur :  atmosphérique       Type : 10 cylindres en V à 90°     Alésage/course : 96 x 41,4 mm     Cylindrée :  2997 cm3   
Puissance : 825 ch à 17300 tm    
Boîte de vitesse : 7 rapports
Longueur : 445 cm Largeur : 180 cm Empattement : 301 cm   Voies AV/AR : 147 cm/140 cm 
Poids (pilote) : 600 kg Poids/puissance : 0,72 kg/ch






Modèle Mattel Hot Wheels 1/18ème













Ferrari F2002 - 2002 : Chef d'oeuvre ? .

Par rapport au modèle 2001 les efforts ont porté un une baisse du poids à sec et du centre de gravité permettant un placement plus intéressant des lests sous la coque, et la mise au point d'une nouvelle boîte de vitesses en titane. La saison est triomphale avec 15 victoires en 19 courses, soit 11 pour Schumacher et 4 pour Barichello, les deux premières places au championnat des pilotes et le titre constructeur sont évidemment assurés. 
 



FICHE TECHNIQUE :

Moteur :  atmosphérique       Type : 10 cylindres en V à 90°     Alésage/course : nd     Cylindrée :  2997 cm3   
Puissance : 840 ch à 18100 tm    
Boîte de vitesse : 7 rapports
Longueur : 450 cm Largeur : 180 cm Empattement : 302 cm   Voies AV/AR : 147 cm/141 cm 
Poids (pilote) : 600 kg Poids/puissance : 0,71 kg/ch







Modèle Mattel Hot Wheels 1/18ème










Ferrari Ferrari F2004 - 2004 : Schumi, derniers titres...

En 2003 prévaut la continuité, car le 2003 GA est une très proche de la F2002, l'effort a été fait sur la construction pour que, par l'apport de nouveaux matériaux, le moteur soit plus compact et léger. Ce groupe propulseur voit son architecture encore modifiée, il présente un angle de 92° et ne pèse plus que 90 kg. Malgré une baisse de régime par rapport à l'année précédente la saison est réussie avec 2 victoires pour Barrichello et 6 pour Schumacher, ce dernier est une nouvelle fois champion du monde mais avec 2 points d'avance seulement sur le prodige finlandais Kimi Räikkonen, Ferrari conquiert à nouveau le titre constructeur. En 2004 seuls quelques détails aérodynamiques évoluent, le moteur est conçu pour garantir une plus longue durée de vie. Ferrari fait encore carton plein, en 18 courses on pourra compter 13 victoires pour Schumacher et 2 pour Barichello, les pilotes sont aux deux premières places au championnat et la marque gagne son 14ème titre. Mais ce sera la meilleure saison mais aussi le dernier titre du champion allemand !
 



La F2003 GA a été reproduite par Mattel Hotweels on voit qu'elle diffère peu des F2002 et F2004




FICHE TECHNIQUE :  F2004

Moteur :  atmosphérique       Type : 10 cylindres en V à 92°     Alésage/course : nd     Cylindrée :  2997 cm3   
Puissance : 900 ch à 19000 tm    
Boîte de vitesse : 7 rapports
Longueur : 459 cm Largeur : 180 cm Empattement : 305 cm   Voies AV/AR : 147 cm/141 cm 
Poids (pilote) : 605 kg Poids/puissance : 0,67 kg/ch











Modèle Mattel Hot Wheels 1/18ème














Ferrari F2005 - 2005 : Fin de règne


Extérieurement, la voiture est très proche de la F2004 et seules quelques modifications aérodynamiques, comme le petit aileron avant placé sous le plan principal, semblent les distinguer. Pourtant les modifications réglementaires portant sur la diminution des appuis semblent avoir sérieusement handicapé la F2005, puisque Schumacher ne va remporter qu'une maigre victoire au GP des USA disputé à Indianapolis, devant 5 autres concurrents seulement, les 14 autres ayant déclaré forfait de crainte d'éclatements de leurs pneus Michelins inadaptés à la piste. Le pilote espagnol Fernando Alonso devient champion du monde sur Renault avec 6 victoires devant le finlandais Kimi Räikkonen qui a gagné 7 fois mais a moins de places d'honneur. Ferrari n'est que 3ème chez les constructeurs.
 



FICHE TECHNIQUE :

Moteur :  atmosphérique       Type : 10 cylindres en V à 92°     Alésage/course : nd     Cylindrée :  2997 cm3   
Puissance : 900 ch à 19000 tm    
Boîte de vitesse : 7 rapports
Longueur : 459 cm Largeur : 180 cm Empattement : 305 cm   Voies AV/AR : 147 cm/141 cm 
Poids (pilote) : 605 kg Poids/puissance : 0,67 kg/ch






Modèle Mattel Hot Wheels 1/18ème












Ferrari 248 F1 - 2006 : Nouveau réglement


Le règlement qui entre en vigueur en 2006 bride les moteurs, la cylindrée maximale est de 2400 cm3 et ils ne peuvent comporter plus de 8 cylindres. La 248 F1 (qui revient à la numérotation historique des sixties, 24 pour 2,4 litres et 8 pour 8 cylindres...mais ce sera oublié l'année suivante) garde cependant des lignes proches de sa devancière. La saison commence nettement mieux que la calamiteuse année 2005, après que Barrichello ait été remplacé par un autre pilote brésilien, Felipe Massa. Schumacher gagne 2 courses au printemps, puis 5 autres à partir de l'été, et Massa obtient 2 succès dont son Grand prix national au Brésil. 3 en été, mais c'est Massa qui conclut la saison par la victoire au GP du Brésil. Les deux pilotes s'étant partagé les points, c'est Alonso qui tire son épingle du jeu et gagne son second titre, Schumacher est 2ème et Massa 3ème pour sa première année à la Scuderia. L'avenir semble lui sourire, puisqu'à la fin du GP d'Italie Schumacher qui a gagné devant les tifosi annonce sa retraite sportive et quitte l'équipe. Il sera repris plus tard par le démon de la compétition et pilotera pour Mercedes, l'équipe de ses débuts en endurance, sans retrouver le succès puis sera hélas victime d'un accident de ski. 



FICHE TECHNIQUE :

Moteur :  atmosphérique       Type : 8 cylindres en V à 90°     Alésage/course : 98 x 30 (?)     Cylindrée :  2398 cm3   
Puissance : ?    
Boîte de vitesse : 7 rapports
Longueur : 470 cm Largeur : 180 cm Empattement : 298 cm   Voies AV/AR : 147 cm/141 cm 
Poids (pilote) : 605 kg Poids/puissance : ? kg/ch







Modèle Mattel Hot Wheels 1/18ème












Ferrari F2007 - 2007 : Au tour de Raikkonen


Kimi Räikonnen s'est montré redoutable au cours des saisons précédentes, alors qu'il offre un visage souvent glacial (Ice Man) et certains observateurs prétendent que parce qu'il refusait un duo Räikkonen -Schumacher que ce dernier a pris sa retraite fin 2006, il dément et explique qu'il était las de la course et souhaitait donner sa chance à Massa. Bref le pilote finlandais frappe les esprits en remportant la première course de l'année en Australie, avec la pole et le record du tour, et il va aligner 6 victoires contre 3 à Massa et conquérir le titre, Ferrari gagne aussi le championnat constructeurs. Si la F2007 garde les caractéristiques mécaniques de la F248, elle inaugure une ligne nettement plus agressive de par son double aileron et ses nombreux appendices aérodynamiques latéraux.  




FICHE TECHNIQUE :

Moteur :  atmosphérique       Type : 8 cylindres en V à 90°     Alésage/course : 98 x 30 (?)      Cylindrée :  2398 cm3   
Puissance : ?    
Boîte de vitesse : 7 rapports
Longueur : 480 cm ? Largeur : 180 cm Empattement : 314 cm ?   Voies AV/AR : 147 cm/141 cm
Poids (pilote) : 600 kg Poids/puissance : ?








Modèle Mattel Hot Wheels 1/18ème (en attente de livraison)









Bonne adresse :

Little Bolide : littlebolide.com

à suivre page 2...2008-2019


18 mai 2020